Général

Les routes auto-réparatrices simples peuvent durer jusqu'à 80 ans


Cela détériore votre voiture, ralentit votre journée et pourrait même mettre fin à votre vie. Il semble que les mauvaises routes sont partout et le réchauffement climatique n'aide pas. Les fissures se transforment rapidement en nids-de-poule, et les nids-de-poule se transforment en un processus incroyablement lent et ennuyeux qui ralentit tout le monde sur les chantiers. Cependant, les fissures, les travaux routiers importants et les nids-de-poule incroyablement gênants pourraient bientôt appartenir au passé. Les scientifiques mettent au point des méthodes ingénieuses pour restaurer complètement les routes en améliorant la durabilité, mais pas de manière conventionnelle. Au lieu de se concentrer sur l'amélioration de la résistance d'une route, les scientifiques cherchent à développer des routes d'auto-guérison.

[Source de l'image:Pixabay]

Routes d'auto-guérison

Les propriétés d'auto-guérison sont relativement nouvelles dans la science des matériaux. Si un objet peut se guérir, il n'a pas besoin d'être remplacé. La durée de vie du produit est un facteur crucial qui doit être maximisé, en particulier dans les travaux routiers. Alors que presque tout le monde profite de l'ouverture d'une nouvelle route qui pourrait se raser à quelques minutes de son trajet, personne n'aime les réparer. Les routes sont en panne et les gouvernements ne peuvent pas suivre les réparations. C'est un fait qui coûte de l'argent à tout le monde - etbeaucoup.

[Source de l'image: Pixabay]

Le réseau routier mondial couvre un impressionnant 16,3 millions de kilomètres. Le maintien de la santé opérationnelle d'une route est impératif pour ne pas perturber les transports et les déplacements réguliers. Les routes sont soumises à une usure, une déchirure et un stress constants. Ils se fissurent et se détériorent avec le temps. En conséquence, les routes modernes ont une espérance de vie de 20-40 ans, en fonction de la gravité et des types de conditions auxquelles il est exposé. Une fois que les dommages commencent à entraver la fonctionnalité, la route doit être remplacée. Comme prévu, le remplacement des routes est une tâche incroyablement coûteuse et perturbatrice. Cependant, les scientifiques améliorent de nouvelles techniques innovantes pour augmenter considérablement la durabilité des routes. Avec quelques méthodes prometteuses en cours, les scientifiques pensent qu'ils peuvent plus du double la durée de vie d'une route. Si elles sont mises en œuvre, les routes auto-réparatrices pourraient améliorer considérablement les aspects économiques et sociaux de chaque pays.

Les routes nécessiteront moins d'entretien, augmentant la productivité tout en diminuant les coûts. Les routes autocicatrisantes surpassent de loin les routes conventionnelles; L'asphalte auto-cicatrisant peut améliorer la fluidité du trafic, réduire les activités d'entretien et prolonger facilement la durée de vie d'une route jusqu'à 80 ans. La durabilité est en train de passer de l'idée de minimiser les dommages à la nouvelle ère de auto-guérison capacités.

La technologie

Alors que les routes solaires se sont avérées être une erreur d'ingénierie, les routes auto-réparatrices pourraient encore s'avérer être une merveille d'ingénierie.

L'asphalte, l'un des composés clés qui composent une route, est un matériau naturellement auto-cicatrisant. Si on lui donne une période de repos adéquate, l'asphalte conserve la capacité de restaurer sa rigidité et sa résistance. Sous la chaleur intense du soleil aggravée par la tendance naturelle des asphaltes à absorber la chaleur, l'asphalte reviendra à un état légèrement moins visqueux (comme lors de ces chaudes journées d'été où la route se transforme en glu). Le matériau, en se dilatant légèrement en raison de la dilatation thermique, scelle les micro-fissures qui se développent naturellement à cause du trafic.

En fait, avec la simple addition de petites fibres d'acier, les capacités d'auto-guérison de l'asphalte peuvent être considérablement amplifiées. Erik Schlangen, spécialiste des matériaux à l'Université de Delft aux Pays-Bas, pense que c'est la solution aux routes auto-réparatrices.

Comment ça fonctionne

Le secret réside dans la conductivité de l'acier. En conduisant simplement un machine à induction* sur la zone compromise, l'acier chauffera, augmentant efficacement la température de l'asphalte. L'asphalte chauffé devient alors assez malléable au point qu'il est pratiquement liquide. À partir de là, les fissures commencent à se sceller et les nids-de-poule entrent en rémission, redonnant à la route sa gloire formelle.

* Le chauffage par induction implique l'utilisation d'un aimant pour chauffer rapidement un métal. Le processus consiste à envoyer un courant alternatif à travers une série de bobines, ce qui entraîne un champ magnétique oscillant. Le champ magnétique réchauffe ensuite les molécules d'un métal ferromagnétique (une substance très sensible à la magnétisation) - dans ce cas, les fibres d'acier.

Processus de chauffage par induction de la route auto-cicatrisante [Source de l'image: Université de Grenade via ResearchGate]

Résultats de la route d'auto-guérison après exposition au chauffage par induction [Source de l'image:Université de Grenade via ResearchGate]

Le processus n'est techniquement pas entièrement «d'auto-guérison» car une machine à induction est nécessaire pour initier le processus de guérison. Cependant, il est très efficace et suffisamment moins cher que de fermer la route pour un patch temporaire ou une nouvelle route entièrement, un processus qui prend des jours.

La route vers le futur

Les Pays-Bas ont déjà mis en place des routes d'auto-guérison et les essais se déroulent parfaitement. La technique a déjà été testée sur douze routes différentes et toutes sont en parfait état. Cependant, la viabilité de la nouvelle méthode ne sera confirmée que lorsque les routes auront dépassé le seuil de 10 ans - le moment où les routes conventionnelles commenceront à nécessiter des réparations.

L'approche coûte25 pour cent de plusque l'asphalte conventionnel, mais avec l'incitation prometteuse d'une durée de vie doublée, les Pays-Bas pourraient économiser plus 90 millions d'eurosun an si mis en œuvre sur toutes leurs routes.

La mise en œuvre de fibres d'acier le long de la route présente également des avantages supplémentaires. Les fils peuvent facilement conduire l'électricité, donnant lieu au potentiel de conduite sans fil pour les véhicules électriques.

"Mettre des fibres d'acier dans l'asphalte signifie que vous pouvez lui envoyer des informations, il est donc possible de recharger les voitures électriques sur la route sur laquelle elles roulent", explique Schlangen. "C'est tôt, mais nous allons faire quelques essais devant les feux de signalisation, où l'idée est que vous pouvez recharger un peu votre voiture en attendant dans la circulation."

L'idée d'utiliser des chaussées de chauffage par induction remonte à 1968lorsque L. D. Minsk a développé et breveté un revêtement en asphalte électriquement conducteur. La chaussée, qui est infusée de graphène (un milieu conducteur), pourrait être chauffée par induction pour faire fondre la neige et la glace de la route. Cependant, l'idée a progressivement disparu.

Implanter de nouvelles routes

Maintenant, avec la hausse du coût des carburants et intrinsèquement le coût croissant des routes, la technique est en cours de perfectionnement pour améliorer l'auto-guérison. L’humanité repose sur un vaste réseau routier mondial qui influe sur la prospérité et le développement économique de la civilisation. Comme le déclare la Commission européenne:

«Les infrastructures de transport in fl uent à la fois sur la croissance économique et sur la cohésion sociale. Une région ne peut pas être compétitive sans un réseau de transport efficace. »

Aujourd'hui, la dépendance aux routes reste plus forte que jamais. Malgré un monde toujours en développement, les routes restent les mêmes qu'il y a 100 ans.

Les routes ne cessent de s'étendre et les voitures continuent de les écraser. Tout simplement, les gouvernements ne peuvent pas suivre les réparations. Cependant, les routes d'auto-guérison qui sont disponibles aujourd'hui ouvrent la voie à un avenir meilleur avec moins de travaux routiers, de coûts et, enfin, PAS DE POTHOLES. Le développement est toujours nécessaire, même si la solution est juste sur la route.

Pour plus d'informations, veuillez regarder la vidéo ci-dessous.

VOIR AUSSI: 9 futurs modes de transport en devenir

Écrit par Maverick Baker


Voir la vidéo: ACCIDENT SPECTACULAIRE AU PEAGE (Mai 2021).