Général

L'artiste recrée le Parthénon sur 100000 livres interdits sur un site historique de gravure de livres nazi


L'artiste Marta Minujín a reconstruit son œuvre «Panthéon des livres» pour Documenta 14. La sculpture monumentale est composée de milliers de livres interdits en forme de Parthénon grec.

[Source de l'image: HeinzBunse / Flickr]

Une charpente métallique forme le contour du bâtiment qui est ensuite rempli de milliers d'exemplaires des livres une fois ou actuellement interdits. Les livres ont été donnés par le public à partir d'une liste de 170 titres. L'imposante construction se dresse sur le site où les sympathisants nazis ont brûlé environ 2000 livres interdits le 19 mai 1933.

[Source de l'image: Ryohei Noda / Flickr]

La pièce fait partie de la Documenta 14, à Kassel, en Allemagne. Le festival a lieu une fois tous les cinq ans et est présenté pendant quatre mois avec des œuvres d'artistes du monde entier. Cette année, le commissaire Adam Szymczyk a choisi le thème «Apprendre d'Athènes». Pour la première fois, le festival organise des événements et des expositions dans un autre pays.

Parthénon des livres

Minujín a d'abord réalisé la sculpture Parthénon des livres en 1983 à Buenos Aires, en Argentine. Les livres de l'époque étaient une enquête sur la littérature interdite pendant la dictature militaire argentine de 1976 à 1983.

[Source de l'image: HeinzBunse / Flickr]

Pour la récréation de cette année, l'artiste a travaillé avec des chercheurs de l'Université de Kassel pour trouver des livres qui avaient été interdits par les régimes gouvernementaux du monde entier. La liste résultante contient plus de 120 000 livres. À partir de là, Minujín a créé une liste restreinte d'environ 170 livres. La liste des livres interdits contient des livres datant des années 1500 et contient des titres surprenants.

En Chine, qui dispose encore d'une liste exhaustive de matériels interdits, la distribution de Les aventures d'Alice au Pays des Merveilles par Lewis Carroll a été interdit dans les années 1930. En Argentine, dans les années 1970, il était impossible de mettre la main sur une copie de El Principito (Le Petit Prince) d'Antoine de Saint-Exupéry. Même le vieux Canada poli fait partie de la liste, dans les années 1940, ils ont restreint Norman Mailer Les nus et les morts, tandis que l’Union soviétique interdisait le roman dystopique de George Orwell1984.

[Source de l'image: ! Koss / Flickr]

Vous pouvez voir la liste complète des livres interdits ici. Seuls les livres actuellement légaux en Allemagne ont pu être utilisés dans la sculpture, ce qui signifie que l'un des livres les plus célèbres au monde, Mein Kampf d'Hitler, était absent de l'exposition.

[Source de l'image: HeinzBunse / Flickr]

Marta Minujín est née en Argentine en 1943. Elle a commencé sa formation artistique à l'Institut national d'art de l'université, elle a d'abord exposé son travail dans une exposition de 1959 au Teatro Agón. En tant que jeune artiste, une bourse de la Fondation nationale des Arts lui a permis de se rendre à Paris, où elle s'est inspirée de créer ce qu'elle décrit comme des «sculptures vivables». Celles-ci impliquaient la construction de sculptures qu'elle invitait ensuite d'autres artistes à détruire. Cela a conduit au développement du «happening», où Minujín créerait des mondes chaotiques et bizarres à l'intérieur des galeries d'art. Les spectateurs devaient effectuer certaines actions pour se déplacer dans la galerie.

Sources: Bored Panda, Documenta, Quartz

VOIR AUSSI: L'artiste installe des sculptures géantes à la main dans le canal de Venise pour mettre en évidence le changement climatique


Voir la vidéo: FAHRENHEIT 451 u0026 les autodafés. ANALEPSE (Mai 2021).