Général

Un homme cherche un nouveau record de vitesse au sol en moto un an après son accident presque fatal


Zef Eisenberg

Il y a à peine un an, le millionnaire à la recherche de sensations fortes Zef Eisenberg a failli mourir à la suite d'un grave accident impliquant sa moto à turbine Madmax - il roulait à 377 km / h à l'époque. Il conduisait le vélo à turbine en participant à l’épreuve «Top Speed» des Straightliners. Cependant, après une longue récupération et forger une détermination de fer, il est de retour à sa passion cette semaine et a établi un nouveau record.

Eisenberg a vraiment beaucoup surmonté pour reprendre la conduite de sa moto. À la suite de son accident, il s'est réveillé quelques jours plus tard dans l'unité de soins intensifs de l'infirmerie de Leeds et a découvert des médecins qu'il avait eu deux fractures au bassin et une foule d'autres blessures. Il avait même perdu la vue pendant plusieurs jours après l'accident en raison de la force (de moins 25g) créée par sa décélération brutale sur le vélo.

Il a déclaré à propos du temps qui a conduit à l'accident: "Votre vision du tunnel se rétrécit jusqu'à ce qu'elle ressemble à un fusil de sniper", rappelant l'époque du terrible accident d'Elvington Airfield dans le Yorkshire, dans le nord de l'Angleterre. "A cause de cela, je n'ai pas vu les drapeaux d'arrivée à droite. Et je faisais [121 mètres par seconde]."

Avec un esprit intrépide, Eisenberg est revenu à ses ambitions plus rapidement que quiconque n'aurait pu l'imaginer ou le croire possible. Ce n'est pas surprenant quand on considère qu'il a établi trois records précédents, tous impliquant: le vélo à turbine le plus rapide à 377 km / h, le streetfighter à turbine le plus rapide au monde à 372 km / h, un vélo avec des barres droites et sans carénage et le vélo «nu» sans carénage le plus rapide du Royaume-Uni à 377 km / h!

Eisenberg prévoit de revenir au vélo avec une apparition au Top Speed ​​Weekend ce week-end, mais la vitesse n'est pas l'objectif cette fois. Il profite de l'événement pour tenter de dissiper les doutes ou les craintes persistants: «... le but cette fois-ci n'est pas de battre un record sur le vélo à turbine sur le tarmac. Il s'agit de conduire lentement et en toute sécurité à 200 mph, pour prouver que tout est revenu à son fonctionnement normal: le vélo, le corps et l'esprit. Une fois que nous pourrons cocher cette case, nous éteindrons totalement ces démons dans la tête. Nous aurons affronté la peur, traité l'anniversaire de l'accident, puis l'année prochaine nous pourrons commencer à nous amuser vraiment. "

Cela sera suivi par une nouvelle tentative de record le week-end prochain à Pendine Sands sur son Hayabusa suralimenté et construit sur mesure: record de vitesse terrestre sur un vélo de production sur le sable. Comme il n’a pas eu beaucoup de temps pour s’entraîner sur la route, il devra faire confiance à son instinct et se souvenir de son rêve d'établir le nouveau record. Avec cette nouvelle quête de vitesse, Eisenberg est passé de casse-cou à héros local, inspirant beaucoup de gens à poursuivre ce qu'ils aiment.


Voir la vidéo: Go Fast, Trafiquants: Lautoroute de tous les dangers! (Mai 2021).