Général

La nouvelle bibliothèque publique de Tinajin ressemble à une grotte de science-fiction en mouvement


La nouvelle bibliothèque de Tianjin Binhai, en Chine.MVRDV

Le cabinet d'architecture néerlandais MVRDV en collaboration avec le cabinet chinois TUPDI a créé une étonnante bibliothèque publique à Tianjin Binhai, en Chine.

L'intérieur du bâtiment se courbe et se déforme pour donner aux visiteurs l'impression de visiter une grotte souterraine. La collection de livres de la bibliothèque est placée sur des étagères courbes qui vont du sol au plafond. La pièce maîtresse de la bibliothèque est un auditorium lumineux en forme de boule.

Winy Maas, co-fondateur de MVRDV décrit le bâtiment en disant: «Nous avons ouvert le bâtiment en créant un bel espace public à l'intérieur; un nouveau salon urbain en est le centre. Les étagères sont de grands espaces pour s'asseoir et en même temps permettent d'accéder aux étages supérieurs. Les angles et les courbes sont destinés à stimuler différentes utilisations de l'espace, telles que la lecture, la marche, la rencontre et la discussion. Ensemble, ils forment «l’œil» du bâtiment: voir et être vu. » Décrite comme un «câlin entre médias et savoir», la bibliothèque comprend des espaces médias, des salles de lecture et des espaces de réunion parmi ses 1,2 million de livres. Le bâtiment dispose également de deux terrasses extérieures si vous avez besoin de prendre l'air frais pendant votre séjour à la bibliothèque.

Un élément du grand masterplan urbain

La bibliothèque fait partie d'un plan directeur urbain plus large conçu par les deux entreprises. La bibliothèque a été conçue et construite en seulement trois ans - un temps incroyablement court pour un bâtiment de cette taille et de ce calibre.

A côté de la bibliothèque se trouve un grand parc public, une autre partie du nouveau plan directeur d'urbanisme. Le plan global comprend également un groupe de bâtiments conçus par de nombreux architectes vivants parmi les plus célèbres, notamment Bernard Tschumi Architects, Bing Thom Architects, HH Design et MVRDV. Les bâtiments sont reliés par une verrière conçue par GMP.

Les livres sont là pour rester

La bibliothèque est un gros investissement dans un pays et un monde qui tournent de plus en plus le dos aux livres traditionnels et se tournent plutôt vers les écrans.

Kindle fête son dixième anniversaire cette année et plus de livres électroniques ont été publiés au cours des 12 derniers mois que jamais.

Selon un rapport de The Guardian, les ventes de livres électroniques sont passées de 20 millions de dollars en 2006, l'année précédant le Kindle, à environ 1 milliard de dollars aujourd'hui. Les racines de l’édition électronique remontent à 1993 lorsque l’auteur Peter James a publié son roman «Host» sur deux disquettes. Les mondes de l'édition et de l'écriture sont devenus fous accusant James d'avoir tué le roman. James a également fait une prédiction à l'époque que dès qu'il y aurait un moyen facile et accessible pour les gens d'accéder aux livres électroniques, leur popularité augmenterait. L'auteur novateur a définitivement le dernier mot maintenant. Bien que l'investissement dans cette bibliothèque et d'autres comme elle dans le monde, prouve que les livres papier ne sont pas morts et que les communautés autour de la lecture sont peut-être plus fortes que jamais. Laura Nevanlinna, PDG de Kaiken Publishing, déclare: «Le livre imprimé continuera d'être essentiel à l'édition au cours des 10 à 15 prochaines années. Cependant, il deviendra un article de luxe (ex. Reliures fantaisie), en particulier avec des livres d'images et des genres très visuels. De même, les livres électroniques sont également là pour rester. Ce qui changera le plus, c'est notre interface utilisateur. Au lieu de lire à partir de plusieurs appareils, nous n'en choisirons qu'un seul, probablement nos mobiles. Nous assistons déjà à la sérialisation de livres sur mobile et cette approche de publication de petite taille se poursuivra certainement. "


Voir la vidéo: BOOKSHELF. Installation et rangement dune nouvelle bibliothèque (Mai 2021).